Médecines douces : des progrès à faire vis à vis de la transparence

Publié le 14/01/2020 à 06:48

Ce rapport met en lumière les défauts administratifs ou de transparence sur les prix mais aussi parfois sur des pratiques illégales.

Bien choisir son thérapeute, rester vigilant(e) sur la complémentarité de l'approche choisie par rapport à ses traitements (en parler avec son oncologue et ou pharmacien hospitalier/de ville), vérifier les prix sont de bons réflexes à prendre.

Lire l'article