Pas de compte ? S'inscrire maintenant

"Liberté, santé, inégalité !" un documentaire en avant première sur l'accès aux soins

Publié le 07/01/2022 à 17:46

"Liberté, santé, inégalité !"

En avant première ce jour sur France.tv, un film de Gabriel Garcia passionnant mais aussi "dérangeant" sur l'accès aux soins, les déserts médicaux, les chirurgies des cancers (notamment de l'ovaire, du sein, de la prostate), la sur-activité des centres de dialyse en comparaison à l'accès aux greffes de rein, soulignant les inégalités.

Patients en réseau est l'une des associations sollicitées pour ce projet sur les quotas de chirurgies et la réforme attendue.

Soulignons les témoignages précieux de Sylvie, patiente touchée par un cancer de l'ovaire, accompagnée de Coralie Marjoliet de l'association Imagyn qui oeuvre depuis plusieurs années sur le sujet de l'accès aux centres experts en gynécologie ainsi que l'associaiton Renaloo, très mobilisée pour l'accès à la greffe de rein pour les patients insuffisants rénaux.

À partir de ce jour, vous pouvez regarder le film ici

Cash Investigation Liberté, santé, inégalités

Le prochain numéro de Cash Investigation, intitulé « Liberté, santé, inégalités » est disponible en avant-première, une semaine avant sa diffusion sur France 2.  Six à huit millions de Français vivent dans un désert médical. Sur notre territoire, la qualité des soins n’est pas la même pour tous. Notre système de santé creuse-t-il les inégalités entre les citoyens ? Elise Lucet et l’équipe de Cash Investigation ont enquêté sur les causes de ce mal français. Dans cette enquête inédite, vous découvrirez la puissance des syndicats de médecins libéraux. Au nom de la liberté d’installation, ces syndicats entravent les réformes qui permettraient de mieux répartir les médecins libéraux sur le territoire français. Pendant des mois, Gabriel Garcia et Julien Beccu ont passé au crible des millions de données de santé confidentielles sur les opérations du cancer. Nous vous révèlerons qu’en France, des cliniques et hôpitaux opèrent sans aucune autorisation de l’Etat. En 2018, c’était le cas de 812 établissements. La dialyse, ce traitement très lourd pour pallier l’insuffisance rénale, est devenue une machine à cash pour certains néphrologues et leur clinique. Il existe pourtant une autre solution : la greffe. Mais, étonnamment, certains hôpitaux préfèrent dialyser que greffer. A l’issue de cette enquête, vous comprendrez pourquoi.   Votre santé les intéresse, Cash Investigation s’est intéressé à leurs pratiques ! Regardez l’émission en avant-première et posez-nous vos questions via le formulaire. Élise Lucet et son équipe répondront le jeudi 13 janvier en fin d’émission.Les cartes interactives évoquées dans l’enquête seront accessibles sur franceinfo.fr dès jeudi 13 janvier.  Posez vos questions à Cash Investigation !

 

Posez vos questions ici

Les principales seront répondues lors de l'émission diffusée le 13 Janvier à 21h05 sur France 2!

N'hésitez pas à participer, à partager autour de vous et à dire sur nos réseaux ce que vous en pensez!

C'est essentiel que la voix des patients se fassent entendre pour faire bouger les lignes!

Dès jeudi prochain, vous pourrez accéder à la carte d'activité des centres pour être mieux informés sur les niveaux d'activité.

Voici le texte de présentation du film : 
Six à huit millions de Français vivent dans un désert médical. Sur notre territoire, la qualité des soins n’est pas la même pour tous. Notre système de santé creuse-t-il les inégalités entre les citoyens ? Elise Lucet et l’équipe de Cash Investigation ont enquêté sur les causes de ce mal français.
Dans cette enquête inédite, vous découvrirez la puissance des syndicats de médecins libéraux. Au nom de la liberté d’installation, ces syndicats entravent les réformes qui permettraient de mieux répartir les médecins libéraux sur le territoire français.
Pendant des mois, Gabriel Garcia et Julien Beccu ont passé au crible des millions de données de santé confidentielles sur les opérations du cancer. Nous vous révèlerons qu’en France, des cliniques et hôpitaux opèrent sans aucune autorisation de l’Etat. En 2018, c’était le cas de 812 établissements.

La dialyse, ce traitement très lourd pour pallier l’insuffisance rénale, est devenue une machine à cash pour certains néphrologues et leur clinique. Il existe pourtant une autre solution : la greffe. Mais, étonnamment, certains hôpitaux préfèrent dialyser que greffer. A l’issue de cette enquête, vous comprendrez pourquoi.