Dépistage : l'étude NELSON confirme son intérêt! On passe à l'acte?

Publié le 11/02/2020 à 11:38

Les études sur le dépistage du cancer du poumon chez les patients à risque confirment leur intérêt!

Notamment, l'étude NELSON récemment mise à jour montre une réduction de 25% de la mortalité dans le groupe ayant bénéficié du dépistage

Cela semble finalement assez logique, comme dans tous les cancers, plus la maladie est découverte tôt, mieux on la soigne et plus les chances d'en guérir augmentent.

Le cancer du poumon est difficile à découvrir (pas de symptomes spécifiques,..) et il est malheureusement découvert à près de 70% à un stade avancé...

Aussi, il parait urgent de se mobiliser pour la mise en place d'un dépistage : 

  • 25% de mortalité en moins, c'est considérable
  • les malades sont nos parents, nos conjoints, nos enfants, nos amis : ne fermons pas les yeux!
  • certe le dépistage a un coût mais les thérapies innovantes proposées aux phases avancées sont très couteuses pour notre système de santé... si on peut soigner avant, c'est à prendre en compte...
  • un malade en rémission ou guéri, c'est un malade qui vit, qui élève ses enfants, profite de ses petits-enfants, reprend le travail ou ses activités (et c'est bon pour la société :) )

Sans oublier qu'il faut associer cela à une campagne efficace auprès des jeunes afin qu'ils ne commencent pas à fumer et aider tous les fumeurs à arrêter!

Lire l'article